Réseaux Aérauliques
La RT2012 intègre un système de classification des réseaux de ventilation en fonction de leur niveau d’étanchéité (classe A, B, C et D).

Actuellement, en France, le taux de fuite constaté sur les réseaux de ventilation sans classe est de l’ordre de 20% du débit nominal.

Cela est 3 fois supérieur à la moins bonne des classes (la classe A) et engendre une surconsommation des systèmes de ventilation ainsi qu’une dégradation de la qualité de l’air des logements.

reseaux
tableau_aeraulique

C’est pourquoi les labels existants Effinergie + et BEPOS Effinergie ainsi que les prochains Labels HPE et THPE de la RT2012 imposent, au minimum, un réseau de ventilation de classe A (soit la moins bonne des classes).
logo_effinergie

L’obtention d’une classe d’étanchéité passe par la réalisation d’une mesure de perméabilité du réseau aéraulique. Comme pour l’enveloppe du bâtiment, le principe consiste à mettre en dépression ou en surpression l’ensemble ou une partie du réseau afin de quantifier et de repérer les fuites d’air parasites.
La mesure permettant de valider la conformité du réseau aéraulique s’effectue en fin de chantier.

Cependant, à ce stade, il est souvent difficile d’identifier et surtout de corriger les éventuels défauts d’étanchéité car la majeure partie du réseau se trouve dans les cloisons et n’est donc plus accessible.

C’est pourquoi nous conseillons de réaliser également une mesure en cours de chantier, lorsque la totalité du réseau est encore accessible.

DÉCOUVREZ NOS OFFRES

  • Mesures en cours de chantier
    Localisation des fuites et préconisation de solutions
  • Mesures en fin de chantier
    Rapport attestant de la conformité du réseau aéraulique

 

DIAGTHERM vous accompagne et vous conseille pour réaliser vos mesures de perméabilité des réseaux aérauliques de maisons individuelles, de bâtiments collectifs et tertiaires.